Average rating for our customers
4.8
On 5
  Last comment: 19-11-2016
buena atención, calidad y precio. Mis felicitaciones Luis
Productos de Ortopedia


Qui sommes nousvisite virtuelleEmplacementContactez-nousInformations légalesConditions de vente
En attendant en Europe: soins auditifs dépendance du secteur Agrandir

En attendant en Europe: soins auditifs dépendance du secteur

Le secteur des soins de santé en tant que moteur du développement économique et la réduction du déficit »était le thème de la réunion tenue par l'ECHO et Confcommercio international. Votre contribution est d'une grande importance pour la crise actuelle

Plus de détails

Web noticias

» Ajouter à ma liste

En attendant en Europe: soins auditifs dépendance du secteur

En attendant en Europe: soins auditifs dépendance du secteur

Le secteur des soins de santé en tant que moteur du développement économique et la réduction du déficit »était le thème de la réunion tenue par l'ECHO et Confcommercio international. Votre contribution est d'une grande importance pour la crise actuelle

Sending, please wait...

Your question has been sent! We'll answer you as soon as possible.

Sorry! An error has occurred sending your question.

"En 2040, 30% de la population européenne aura plus de 65 ans". À ce stade, nul n'ignore que la transformation de la société longévité généré est un problème qui affecte et atteindra des niveaux plus élevés dans quelques années. Cette survie est une grande réussite de notre temps, cependant, pour être un succès, nous devons assumer de nouveaux rôles qui permettent aux aînés, le présent et l'avenir, peut vivre confortablement et avec la qualité.


Avec ce défi le cas échéant, le Parlement européen a récemment organisé une rencontre unique où les politiciens et les professionnels du secteur privé consacrées au bien-être et de la santé et des services sociaux des positions plus proches convergent sur la nécessité d'anticiper et de se mettre au travail. Intitulée «L'industrie des soins en tant que moteur du développement économique et de réduction des déficits publics" (Le secteur des soins de santé en tant que moteur du développement économique et de réduction du déficit), Bruxelles a été le lieu choisi pour agir à la demande des organisateurs de événement, la Confédération secteur employeur dépendance ECHO-primaire européen, et la délégation de l'UE à la Confcommercio international. Et est-ce que les données sont ce qu'ils sont: en Europevivre plus de 85 millions de personnes âgées et Eurostat estime qu'environ 15% de ceux âgés de plus de 65 ans sont dépendantes, un pourcentage qui monte à 25% chez les plus de 75 ans. Il s'ensuit que la dépendance et l'âge sont étroitement liés. Appuyant cette idée, le président de Confcommercio International, Alberto Marchiori, et son homonyme dans l'écho, Alberto De Santis, a influencé l'augmentation progressive de la population vieillissante en Europe. Ceci, combiné avec l'existence d'une population d'environ 20 millions de personnes en situation de dépendance dans l'Union européenne, comporte l'examen de ce secteur », comme une clé dans la situation économique actuelle et future", a été condamné. Ainsi s'explique l'importance d'écouter leurs propositions en termes de sa capacité à créer des investissements et de l'emploi, en particulier en prenant contexte de la crise économique dans l'UE.


Un secteur stratégique
Dans le monde globalisé d'aujourd'hui, où le climat économique difficile s'est répandue comme une traînée de poudre, cet événement revêt une importance particulière. La prise en charge de la dépendance se positionne comme un secteur stratégique "économique et la génération de richesses et d'emplois», a déclaré José Antonio Echevarría en tant que Secrétaire Général et Président ECHOFED.
Echevarria a eu un rôle dans cette réunion pour présenter un plan européen pour la création d'emplois qui résulte d'une étude menée par la Fondation espagnole et économie de la santé. Cette analyse vise à créer 500.000 places et 800.000 emplois en construisant des infrastructures socio adéquate. Comme l'a dit Echevarria, "volume d'affaires soins de terme dans l'UE s'élève à 167 millions d'euros, emploie actuellement plus de 20 millions de personnes et dispose d'une offre de 3,5 millions de lits socio. "Cependant, l'étude montre de grandes différences entre les pays, avec un groupe de nations qui dépassent 6.000 lits par million d'habitants par rapport aux autres avec un ratio supérieur à 10.000 lits. Ce plan vise "que n'importe quel pays de l'UE d'atteindre au moins un rapport de 6.000 lits par million d'habitants, ce qui implique la création d'un demi-million de nouveaux lits." Pour entreprendre cette stratégie, appelée «la santé et l'emploi», impliquerait un investissement de l'ordre de 30.000 millions d'euros au cours des deux premières années.


Pour ECHO, la création de 500.000 lits socio permettra non seulement de générer des rendements supérieurs en passant une nécessité de créer de nouveaux emplois,mais aussi d'assurer l'offre de lits nécessaires à la population dépendante. Aujourd'hui, les pays tels que le Danemark (8146) Pays-Bas (10.293), la Belgique (12.082), l'Allemagne (10.324), la France (8,977), la Finlande (10,801), la Suède (13.900), le Luxembourg (10.688), à Malte (10,821 ), Royaume Uni (8609), la Hongrie (8290) et l'Irlande (6045) dépassent le ratio des 6.000 lits par million d'habitants.

Avec plus besoin
Espagne, avec 245 927 lits socio, atteint seulement 5.323 lits par million d'habitants, se classant au-dessous de 7,133 en moyenne dans l'UE, et aurait besoin de créer d'autres pour atteindre les 31,251 6.000 lits par million d'habitants.
Outre l'Espagne, les pays plus éloignés de ce rapport sont l'Italie (3.503 lits par million d'habitants), la Lettonie (3017), la Pologne (2.326), la Bulgarie (1849) et la Roumanie (1209). L'Italie est une nation qui aurait besoin de plus de lits, 151 817 pour atteindre le ratio proposé, suivie par la Pologne (141 553), la Roumanie (102 314) et l'Espagne (31,251).
En termes d'emploi, le plan va stimuler la création de 390.000 emplois à temps plein Etats membres tiemplo régléet environ 375.000 au cours des deux années de la construction de nouveaux lits.


Dans le cas de l'Espagne, le plan créerait 24 938 emplois dans les services (7,125 directe, indirecte 17,813) et autres 24 306 emplois, indique l'étude.
En fin de compte, l'ECHO soutient que le plan présenté par le secteur générera des rendements pour le gouvernement une hausse des dépenses d'investir dans les lits socio supplémentaires nécessaires. Dans le cas de l'Espagne, créant socio 31,251 lits de soins résidentiels, avec un coût de 60.000 euros par lit, de générer des rendements pour l'Administration Publique 4.545.000 dans les 12 ans à un investissement privé de 2268000000 euros en deux ans et un coût du service pour l'administration espagnole de € 4.626.000. Actuellement, l'Espagne a dépensé plus d'un million de dépendance et le secteur génère un chiffre d'affaires s'élevant à 8,9 milliards d'euros par an, conclut le rapport.

Donner votre avis

En attendant en Europe: soins auditifs dépendance du secteur

En attendant en Europe: soins auditifs dépendance du secteur

Le secteur des soins de santé en tant que moteur du développement économique et la réduction du déficit »était le thème de la réunion tenue par l'ECHO et Confcommercio international. Votre contribution est d'une grande importance pour la crise actuelle

Donner votre avis